Voyager entre le Brésil et le Québec via l'art à l'école Marc-Aurèle-Fortin

13 décembre 2018

Ne manquez pas l'exposition « L’art derrière l’ombre » par l’enseignante Selma Valbon du 15 décembre au 13 janvier 2019 au Centre des loisirs Saint-Laurent.

Lors de cet événement, vous aurez la chance de découvrir une exposition d’art composée d’œuvres d’élèves de maternelle, cinquième et sixième années représentant l’école Marc-Aurèle Fortin (CSPÎ) ainsi que l’école Lumière (Brésil).

Choix des œuvres

Les œuvres d’art ont été choisies en fonction des thèmes suggérés dans le programme d’arts plastiques du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Les sources thématiques sont : L’ÊTRE, LE MONDE et le TEMPS.  Ces thèmes font appel à la mémoire, à l’invention et à l’observation. (LÉONARD DE VINCI, VAN GOGH, PAUL CÉZANNE et TARSILA DO AMARAL).

Quelques mots à propos de Mme Selma Valbon


Mme Valbon a toujours beaucoup de projets pour ces élèves.  Lors de notre visite, les jeunes artistes travaillaient à la création d’un arbre à la manière de Picasso.

Mme Selma Valbon quitte le Brésil, sa terre natale, en 2009 pour s’établir à Montréal. Dès son arrivée, elle s’est immergée dans la culture d’arts montréalaise avec l’objectif de partager sa passion pour l’art moderne. Diplômée de l’Université de São Paulo en Art, maitre de l’Université de Montréal en Administration de l’éducation et possédant plusieurs années d’expérience comme directrice d’école primaire à São José dos Campos au Brésil, Mme Valbon a redécouvert le plaisir d’enseigner l’art aux enfants à l’école Marc-Aurèle-Fortin.

La philosophie de Mme Valbon

« Les activités artistiques contribuent à développer non seulement la coordination motrice chez les enfants, mais également leur créativité et leur sens critique. Les acquis les plus importants sont la motivation, la confiance et principalement la reconnaissance par les louanges ou les commentaires positifs des adultes. »

- Mme Selma Valbon

Un nouveau projet stimulant

Mme Selma Valbon mettait aussi en œuvre ce jour-là un tout nouveau projet intitulé « L’arbre de vie » selon Gustave Klimt.

« L’idée était de faire un travail d’art où tous les élèves pourraient participer », explique Mme Valbon.  « J’ai aussi pensé qu’il était important que l’œuvre ait un sens pour les élèves », précise telle.

L’œuvre de Gustav Klimt

Voici l’idée de l’œuvre de Gustav Klimt : En 1904, un riche banquier belge commande à Klimt les mosaïques murales pour sa salle à manger et lui laisse carte blanche.  KLIMT a choisi un arbre de vie que représente la complexité des caractères humains, agités, d’humeurs contraires. En chacun de nous réside le meilleur comme le pire. On remarque des éléments caractéristiques qu’on retrouve dans les œuvres de KLIMT: des motifs décoratifs (mosaïque, des formes géométriques et l’or).

Du Brésil au Québec, Mme Valbon fait voyager ses élèves dans le monde universel de l’art à travers l’œuvre des grands maîtres de notre temps. Elle fait un travail extraordinaire en aidant les jeunes à développer leur sensibilité artistique.  Et le hasard faisant parfois bien les choses, cette belle rencontre entre Mme Valbon et ses élèves se déroule dans une école nommée en l’honneur d’un grand artiste peintre québécois : Marc-Aurèle Fortin.


Mme Aude Pelote, directrice adjointe, Mme Selma Valbon, enseignante et Mme Marlène Hogue directrice de l'école Marc-Aurèle-Fortin.