Une enseignante française adopte le Québec

11 juin 2021

 

Après avoir enseigné quelques années dans la région parisienne, Élodie Rangassamy a décidé de quitter la France pour explorer de nouveaux horizons et trouver sa place au Québec.  

Depuis près d'un an, elle enseigne à l’école Saint-Vincent-Marie et elle n’a jamais regretté son choix.  

L’appel du changement  

Après une enfance à la Réunion, MmeRangassamy a débuté sa carrière d’enseignante en 2016, dans une école primaire en banlieue de Paris 

Bien que passionnée par son métierelle devait composer au quotidien avec des conditions difficiles.  

« On m’avait dit que les débuts en enseignement étaient durs et je l'ai vite constaté. Évoluant dans un milieu très défavorisé, je disposais de peu de moyens financiers et humains. Livrée à moi-même avec des classes surchargées et épuisée par les différentes casquettes que je devais porter, j’ai commencé à me perdre et à me décourager », raconte-t-elle.   

Souhaitant s’épanouir et vivre de nouvelles expériences professionnelles et personnelles, elle a commencé à songer au départ.  

« J’avais toujours entendu de bonnes choses sur le Canada, tant sur le plan social, qu’environnementalqu’éducatif. Le Québec m’apparaissait comme une évidence et Montréal en particulier. Dans un coin de ma tête, j’ai semé cette idée de m’établir dans cette belle ville francophone et dynamique. Aussi, lorsque j’ai vu passer les « Journées Québec à Paris » sur Facebook, cela a retenu mon attention! » 

Prise de vertige face à la possibilité d’un si grand changement de vie, elle laisse passer l’invitation à cet événement qui vise à recruter des enseignants français souhaitant immigrer au QuébecQuelques mois plus tard, l’événement refait surface dans son fil d’actualitésCette fois-ci, elle met ses doutes de côté et décide de se présenter à l’entrevue.   

« Tout s’est déroulé très vite. On a étudié mes diplômes, discuté de mes motivations et puis est arrivé la phrase qui a changé ma vie : « Vous correspondez à notre profil ». J’ai eu à peine le temps de réaliser ce qui se passait que je me lançais dans les démarches pour un nouveau départ! », mentionne MmeRangassamy.   

Quand elle a dû renoncer à son poste permanent, car sa demande de mise en disponibilité (congé sans solde) lui avait été refusée, le doute est revenu. Mais il n’était plus question de rebrousser chemin. 

« Les procédures d’immigration ont été longues, harassantesvoire décourageantes. Aujourd’hui, je peux dire que c'est peu comparé à la grande satisfaction de vivre cette belle aventure. De plus, tout au long de la préparation, j’ai été soutenue par l'équipe du CSSPI, d’Inside Immigration et d’Immétis, sans compter le soutien infaillible de ma famille et de mes amis », se souvient-elle.   

Une nouvelle vie au Québec   

Arrivée en pleine pandémie, Élodie Rangassamy a dû se placer en isolement durant 14jours.   

« Je me sentais seule et angoissée à l’idée de ne pas être la hauteur de mon futur poste. Mais j'étais aussi excitée de remettre les compteurs à zéro, d’aller à la rencontre des Québécois et de découvrir une nouvelle culture », souligne-t-elle.   

« Une fois mon isolement terminé, j’ai été frappée par la bonté des gens, leur humanité et leur positivité malgré le sombre contexte. Les vitrines placardées par des affiches « ça va bien aller » m'ont touchée, tout comme la tolérance présente partout dans la ville et l’importance du devoir de mémoire présent jusque sur les plaques d’immatriculation! »  

Son entrée dans le milieu scolaire a aussi été mémorable 

« Durant mon isolement, j’ai eu une première rencontre virtuelle très agréable et rassurante avec mes futures directrices, puis je suis arrivée officiellement à l’école Saint-Vincent-Marie. J'ai été accueillie par une telle vague de gentillesse et d’enthousiasme que je me suis demandé où j’étais atterri. Comment des gens qui ne vous connaissent pas peuvent être aussi avenants? J’avais le sentiment d’être attendue! » raconte-t-elle.   

« La bienveillance est assurément le maître-mot à Saint-Vincent-Marie. J’ai été écoutée, comprise, accompagnée et soutenue. Toute l’année, j’ai bénéficié de précieux conseils, d’attentions particulières et de phrases encourageantes comme « T’es bonne. Nous sommes une équipe. Tu viens d’arriver, ne te mets pas de pression. On ne lâche pas ». Toutes ces paroles m’ont apaisée et surtout, m’ont aidée à me dépasser.  

« La présence de la direction et les initiatives d’accueil ont aussi été précieuses dans mon intégration. Tout comme le fait de pouvoir compter sur mon équipe-niveau et pluridisciplinaire de TES, orthopédagogues, enseignants ressources, conseillères pédagogiques, psychoéducatrice et mentors, tous très présents et disponibles ».  

Une nouvelle collègue appréciée de tous  

 « MmeÉlodie démontre une grande ouverture pour comprendre le système scolaire québécois. Sa capacité à diversifier ses approches et à différencier ses pratiques avec les élèves qui ont des besoins différents font d’elle une enseignante hors pair. Douce et chaleureuse, elle accueille ses élèves avec bienveillance et respect. Elle est un atout important au sein de mon équipe », témoigne avec enthousiasme Myriam Souami, directrice de l’école Saint-Vincent-Marie.  

« Enseigner n’a jamais été une option pour moi: c’est un réel choix de carrière. Cette lueur dans les yeux des élèves lorsqu’ils sont heureux d’avoir compris les choses ainsi que cette fierté de former de futurs citoyens sont mes sources de motivation. Grâce aux valeurs et aux initiatives déployées à Saint-Vincent-Marie pour créer un bel environnement et répondre aux besoins des élèves, j’ai le sentiment que mon amour de l’enseignement ne fera que grandir », conclut Élodie Rangassamy.   

Merci d'avoir rejoint notre équipe MmeÉlodie. Nous sommes convaincus que vous aurez une longue et belle carrière au CSSPI! 

Candidats internationaux

Depuis 2019, nous avons recrutés 34 enseignant(e)s à l’étranger pour palier la pénurie de main-d'oeuvre et 30 autres se joindront à nous à la rentrée prochaine. 

Notre équipe accueille également de nombreux enseignants formés à l’extérieur du Québec.  

Consultez notre page Carrières pour en savoir plus sur laccompagnement offert par le CSSPI aux candidats canadiens et internationaux.