Un projet interculturel inspirant à l'école Alphonse-Pesant!

1 février 2018

 

Un magnifique projet interculturel a été mis sur pied à l’école Alphonse-Pesant.
Ce projet s’intitule « Enseignant d’un jour » et il a été créé, il y a trois ans, par l’enseignante Marie-Hélène Potvin.

 
Mme Marie-Hélène Potvin, enseignante à l'école Alphonse-Pesant.

Le projet « Enseignant d’un jour » c’est quoi ?

« C’est deux semaines sans enseignement traditionnel où les élèves deviennent enseignants pendant une journée et je deviens leur élève », explique Mme Potvin.

Chaque jour, les « enseignants d’un jour » viennent enseigner leur langue d’origine et parler de leur culture. Les parents viennent en classe pour soutenir leur enfant dans leur présentation en plus de l’enrichir de leur propre expérience.

Les enseignants d’un jour donnent des travaux et des devoirs dans leur langue d’origine aux autres élèves et à Mme Potvin. Ils corrigent ensuite les travaux en classe et donnent même des notes.

Le 20 décembre dernier, trois enseignants d’un jour présentaient la culture hispanophone.

Trois pays étaient présentés : le Pérou, le Mexique et la Colombie.

Les présentations étaient vraiment très complètes. Habillé de costumes traditionnels, les élèves ont parlé des sujets suivants : géographie, histoire, drapeau, monnaie, hymnes nationaux, danse et bien sûr : nourriture traditionnelle.

Les parents présents dans la classe avaient apporté plusieurs mets délicieux que tout le monde a pu goûter.


L'implication des parents est très importante dans la réussite de ce projet.

Les élèves ont eu aussi quelques petits travaux à faire pour leur permettre d’apprendre les mois de l’année, les couleurs et les noms de certains fruits en espagnol.


La prononciation est très importante !

 

Fête de Noël à la québécoise

Chaque année, les deux semaines de présentations se terminent avec une énorme fête de Noël à la québécoise dans le gymnase de l’école. On y retrouve tous les ingrédients pour une fête réussie : musiciens, chanson à répondre et danse traditionnelle. Le tout est accompagné d’un buffet traditionnel québécois comprenant aussi des mets de plusieurs autres pays. Les parents et les familles des élèves sont évidemment invités à participer à la fête.

L’origine de projet

Mme Potvin est originaire du Saguenay Lac-Saint-Jean qui est une région majoritairement unilingue francophone. Elle n’a donc pas été en contact avec différentes communautés culturelles lors de ses études à l’école primaire et secondaire.
Pourtant, Mme Potvin a toujours eu un intérêt marqué pour les langues et les cultures étrangères.

En arrivant à l’école Alphonse-Pesant, Mme Potvin a été rapidement initiée à la diversité culturelle : sa classe était composée de plusieurs élèves issus de cultures haïtienne, arabophone et hispanophone. Son Intérêt pour les langues et les cultures ne s’est pas démenti depuis.

Mme Potvin a participé à plusieurs rencontres et projets concernant l’enseignement en milieu pluriethnique et plurilingue. C’est à la suite d'un voyage en République dominicaine que lui vient l’idée du projet « Enseignant d’un jour ».

Les retombées du projet

Le projet de Mme Potvin apporte beaucoup de retombées positives :

  • Fierté et estime de soi

  • Motivation scolaire

  • Sentiment d’appartenance

  • Relation parent-enfant

  • Relation école-famille

  • Apprentissage de la langue française

  • Ouverture sur le monde

Plusieurs autres enseignants ont montré de l’intérêt pour ce projet. D’ailleurs, cette année, treize autres classes de l’école Alphonse-Pesant ont participé à « Enseignant d’un jour ».

Pour l’avenir, Mme Potvin aimerait bien élargir son projet à plusieurs autres écoles.

Ce projet magnifique mérite amplement d’être propagé au plus grand nombre de jeunes élèves possible, car s’ouvrir aux autres cultures nous permet d’en percevoir les différences, mais aussi d’en remarquer les similitudes. Malheureusement, dans nos sociétés d’aujourd’hui, les différences sont trop souvent perçues négativement.  Dans le projet « Enseignant d’un jour » c’est tout le contraire, les différences sont célébrées et glorifiées.

Merci beaucoup à Mme Marie-Hélène Potvin et à l'école Alphonse-Pesant !

 

Pour en apprendre plus sur ce projet, consultez cette vidéo sur le site Élodil de l’Université de Montréal :  Vidéo : Leçon sur les langues et cultures d'origine.

Le site ÉLODiL (Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique) a pour vocation de soutenir les enseignants et enseignantes qui œuvrent en milieu pluriethnique et plurilingue. Il s'adresse aussi à tous ceux et celles qui souhaitent développer les compétences interculturelles et les compétences langagières de leurs élèves, notamment dans des milieux défavorisés, que le français soit leur langue maternelle, leur langue seconde ou encore leur langue tierce.  http://www.elodil.umontreal.ca/

 

 
Nos trois enseignants d’un jour entourés de Mme Marie-Hélène Potvin, enseignante, Mme Claire Cousineau, directrice de l’école Alphonse-Pesant et M. Léonardo Ragusa, commissaire à la CSPI.