Résultats prometteurs pour le projet École-Famille-Communauté dans Saint-Léonard

3 mars 2020

Découvrez le témoignage de deux agentes École-famille-communauté à Saint-Léonard.

Le 19 février dernier, la Table de quartier Concertation Saint-Léonard a procédé au dévoilement des premiers résultats du projet École-Famille-Communauté.

Chapeauté par Projet Impact Collectif de Centraide, et implanté avec le soutien de Réseau réussite Montréal et de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ), ce projet vise à améliorer le tissu social et communautaire autour des parents immigrants. On souhaite ainsi leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la réussite scolaire de leurs enfants et de mieux comprendre la culture scolaire québécoise.

Depuis janvier 2018, ce sont ainsi près de 400 familles de Saint-Léonard qui ont été accompagnées par des agents École-Famille-Communauté, ce qui a amené des changements de pratiques chez les acteurs scolaires, communautaires, financiers et les familles.

« Ce projet s’inscrit parfaitement dans le cadre du Plan d’engagement vers la réussite de la CSPÎ, dont l’un des objectifs est le renforcement de la collaboration, de la complémentarité et de l’engagement des différents acteurs, afin de contribuer à la réussite de tous les élèves et à la vitalité du territoire », a souligné M. Jean-François Bouchard, directeur du Réseau des écoles d'Anjou et de Saint-Léonard.


Mme Andrée Mayer-Périard, directrice générale de Réseau réussite Montréal, M. Étienne Pagé, directeur Réussite scolaire, chez Les YMCA du Québec, Mme Marjolaine Dupuis, directrice générale adjointe de la CSPÎ, M. Roberto Labarca, directeur général, Accueil aux Immigrants de l’Est de Montréal, Mme Janie Janvier, coordonnatrice du plan de quartier et du Projet Impact Collectif à Saint-Léonard, Mme Myriam Bérubé, directrice Projets expérimentaux et apprentissages pour Centraide du Grand Montréal et M. Jean-François Bouchard, directeur du Réseau des écoles d'Anjou et de Saint-Léonard.

 

Les résultats du projet sont si prometteurs que la CSPÎ développe maintenant des approches similaires sur tout son territoire!