La vie est musique à l’école Saint-Marcel

3 juin 2021

 

Émilie Marchand, enseignante spécialiste en musique, souhaitait offrir une expérience hors de l’ordinaire aux élèves de l’école St-Marcel en cette année mouvementée.  

Elle a donc demandé une subvention au Comité culturel du CSSPI pour permettre à tous de participer au spectacle virtuel La vie est musique, créé par les artistes québécois des Productions Tuxedo Swing. 

« Assister à un spectacle est toujours un événement enrichissant pour les élèves, car ça leur permet d'apprécier et d'échanger sur des sujets différents de ceux abordés dans les cours réguliers », souligne Mme Marchand. 


Mme Émilie Marchand, enseignante spécialiste en musique à l'école St-Marcel.

Un atelier interactif 

Au cours de cet atelier rythmé et dynamique, les jeunes ont découvert que la musique nous entoure et nous accompagne tout au long de la journée...même en temps de COVID! Pour l’entendre, il suffit d’un esprit attentif, d’oreilles bien ouvertes et d’un peu d’imagination. 

Ils ont également exploré les différentes familles d'instruments et les modes de production des instruments et objets sonores, en plus de comprendre la notion de l’oreille absolue, grâce à Natal Prévost, un jeune prodige qui peut identifier sans difficulté le nom des notes qu'il entend! « Natal en a mystifié plus d’un et a été le coup de cœur de plusieurs par sa qualité d’interprétation au xylophone électronique », souligne Mme Marchand.  

Après le spectacle, les élèves ont également pu échanger librement avec tous les artistes, qui ont généreusement répondu à toutes les questions.  

« Le spectacle a touché petits et grands, grâce à son humour, à son côté interactif et à la grande diversité des styles, arrangements et instruments présentés. Il m’a aussi permis de faire un retour sur les différentes notions musicales enseignées au cours de l’année scolaire! » mentionne Émilie Marchand.  

« La musique a toujours eu une place de choix à St-Marcel, alors, après cette année sous le signe des restrictions, nous voulions faire vibrer l’école à nouveau! » témoigne l’enseignante.