L'art naïf : un baume pour l'âme au Centre Anjou

10 décembre 2020

Depuis plusieurs années, Mme Mirna Chaghoury, enseignante en mathématiques et sciences au Centre Anjou, propose à ses élèves des ateliers d’arts. Ces derniers ont malheureusement dû être annulés cette année, en raison des mesures sanitaires qui ne permettent pas le partage de matériel artistique entre les élèves.

En mars dernier, juste avant le confinement, ses élèves avaient travaillé sur des toiles dans le style art naïf, à la manière de l’artiste Rosina Wachtmeister. La fermeture des établissements a mis fin au projet.

Comme les élèves étaient très déçus de cette situation, Mme Chaghoury a eu l’idée de faire encadrer leurs œuvres et d’en faire une exposition afin de leur redonner un peu d’espoir. Elle souhaitait également apporter un peu de couleur et de joie au Centre Anjou pour contrer la morosité de ces temps difficiles.

« L’art naïf est un antidote étonnant pour atténuer la grisaille de la pandémie tout en favorisant la persévérance. Les couleurs et la fraîcheur d’expression permettent d’insuffler un parfum d’innocence et transforment ces jours difficiles en un paradis quotidien », souligne l’enseignante avec enthousiasme.


Mme Mirna Chaghoury, enseignante en mathématiques et sciences au Centre Anjou.

Les arts plastiques ne sont pas au programme de la formation générale du Centre Anjou, mais Mme Chaghoury, qui détient un Baccalauréat en Arts, s’investit sans compter pour offrir des activités artistiques à ses élèves. Son dernier projet, Les couleurs de l’environnement, continue d’ailleurs d’émerveiller tous employés et les visiteurs du Centre Anjou.

Lors de votre prochaine visite au Centre Anjou, ne manquez pas l’exposition « L’Art naïf : un baume » qui orne fièrement les murs de l’escalier menant au secteur de la formation générale.