Éducatrice et bibliothécaire bénévole à Alphonse-Pesant

22 avril 2021

Thérèse Nandoh, éducatrice en service de garde, est bien à l’école Alphonse-Pesant de Saint-Léonard. Tellement que, quand ses élèves sont en classe, elle s’occupe bénévolement de la bibliothèque scolaire.

Nous sommes heureux de vous présenter le parcours de cette femme qui s’investit corps et âme dans son milieu, pour le plus grand bonheur de ses élèves et de ses collègues.

Une vie bien remplie

Après avoir enseigné les mathématiques durant 30 ans dans sa terre natale, la Côte-d’Ivoire, Mme Nandoh a pris sa retraite et a tourné la page sur l’enseignement.

Quand sa fille a choisi de faire ses études à l’Université de Montréal, elle a décidé de la suivre pour amorcer une nouvelle étape de sa vie et découvrir ce pays où on lui disait qu’il neige tant. « Quand je suis arrivée en février 2008, j’étais tellement heureuse de voir toute cette neige », dit-elle en riant.

Réorientation de carrière

En découvrant son nouveau quartier, elle passait régulièrement devant l’école primaire et s’est dit qu’avec son expérience, elle pourrait travailler avec les enfants. « J’ai appelé le Centre de services scolaire de la Pointe-de-l'Île pour offrir mes services. Le lendemain, on m’offrait un poste de surveillante de diner au service de garde de l’école Gabrielle-Roy! » Avec ces quelques heures de travail le midi, ainsi que l’accompagnement à domicile d’une jeune élève handicapée l’après-midi, ces journées étaient bien remplies.

Quand ce contrat à domicile s’est terminé en 2013, elle a de nouveau contacté le CSSPI pour offrir des disponibilités en après-midi. « Comme j’avais de l’expérience en enseignement et au service de garde, on m’a suggéré de me rendre à l’affichage pour les postes d’éducatrices. C’est comme ça que j’ai obtenu un premier poste à Alphonse-Pesant! » se rappelle-t-elle.

Mme Nandoh a fait des contrats dans d’autres écoles, pour découvrir d’autres milieux et d’autres façons de faire. Puis, il y a deux ans, elle est revenue à l’école Alphonse-Pesant, qui, en plus d’être tout près de chez elle, est un milieu qu’elle apprécie particulièrement. « Ici, tout le monde s’entraide, les enseignants, la direction, les éducatrices. Nous sommes comme une famille. Je profite d'ailleurs de l’occasion pour exprimer ma reconnaissance à tous ceux qui m’ont donné l’occasion de m’intégrer dans cette société québécoise. »


Mme Thérèse Nandoh, pose fièrement devant le service de garde de l’école Alphonse-Pesant. 

Respect, politesse et plein air

« Je suis de la vieille école. J’accorde par exemple une grande importance à la politesse et j’encourage les enfants à dire Bonjour quand ils s’adressent à quelqu’un, à dire merci. Ils me trouvent un peu sévère parfois, mais je pense qu’ils m’aiment bien. Et tout le monde me dit bonjour quand ils me voient, même des enfants que je ne connais pas! » souligne-t-elle joyeusement.

« J’encourage aussi les élèves à faire leurs devoirs après l’école. Je les aide et je leur montre même quelques trucs pour mieux comprendre et apprécier les mathématiques! »

Et que préconise Mme Thérèse en cette période de COVID? « Avec toutes les consignes sanitaires, je m’assure de faire des activités sociales avec les enfants, de leur permettre de jouer ensemble dehors le plus possible et de tisser des liens. Même si c’est seulement avec leur bulle-classe, je veux qu’ils profitent de l’école pour socialiser en ces temps où nous nous sentons tous isolés. »

Pour l’amour des livres

Quand la directrice, Mme Claire Cousineau, lui a proposé de s’occuper de la bibliothèque en matinée, Mme Thérèse a sauté sur l’occasion. « Depuis mon enfance, je suis très attachée à la lecture. Les livres sont mes amis », dit-elle avec un sourire.

Donc, tous les jours de 9 h à 11 h, elle range les livres, s’occupe des emprunts, lit des histoires aux tout-petits et accompagne les plus grands sur le chemin de la lecture « Parfois, certains élèves ne veulent pas lire, ne savent pas quel livre choisir. Je leur fais alors des suggestions, je lis avec eux et ils repartent avec un livre. Je suis heureuse de les aider à aimer la lecture. »

Cette année scolaire sera la dernière de Mme Nandoh en tant qu’éducatrice. Mais ce n’est pas cette seconde retraite qui l’arrêtera! Elle a d’ailleurs promis à sa belle équipe de continuer de s’occuper de la bibliothèque d’Alphonse-Pesant!

Merci pour votre générosité, votre rigueur et votre passion Mme Thérèse!